La bonbonne, bombe de l’humanité !

Au commencement était la bonbonne de gaz, un objet utile associé à notre histoire. Dans les campagnes, en milieu urbain, pour les nomades, sur les chantiers et les bateaux, la bonbonne de gaz est un compagnon indispensable. Aujourd’hui, elle est perçue comme une trace du passé liée à un mode de vie en contradiction avec la modernité. Dans nos sociétés dites évoluées, elle est en voie de disparition. Dans de nombreux pays, en Afrique notamment, en Asie également, elle fait partie du quotidien. Son image est souvent liée à une forme de déshèrescence humaine. Rien ne semblait prédestiner, du moins en apparence, Nathalie Miellin à opérer une conversion artistique radicale grâce à cette bobonne. Au départ pour l’artiste, c’est la vision de cet objet à Ivry dans la rue qui sert de déclencheur. Une question lui vient immédiatement à l’esprit "supporterai-je de voir cette bonbonne éventrée?"Elle est destabilisée par ce lien qu’elle établit entre cet objet qu’elle perçoit comme un corps féminin, porteur d’un secret, plutôt que comme une bombe prête à exploser. Alors commence un processus de détournement et de transformation. Munie d’un découpeur plasma, Nathalie Miellin découpe, soude, dessoude, ressoude des bonbonnes qu’elle va chercher chez l’unique constructeur existant en France à Saint-Pierre-des-corps….

Bombe cathédrale, Perséphone, Narcisse, Maternité, Vénus prennent vie. Certaines bobonnes sont de véritables dentelles de sculptures, d’autres une serrure, d’autres recouvertes de mots sculptés. Avec le fil conducteur d’une matière brute mariée à un véritable travail d’orfèvre et une symbolique sur la condition de la femme. Ses interprétations vont de l’extrême douceur à l’extrême violence. Le rapport à cet objet que l’on jette une fois usagé avec une date de construction et de péremption n’est pas anodin, et le lien établi entre la bonbonne et le destin des parias de la sociétés ,les pauvres, les SDF, les handicapés, les prostituées, et tous ceux qui n’entrent pas dans les stéréotypes est également patent.

Natalie Miellin touche également à l’installation avec des bonbonnes/poupées gonflables. Et ce qui explose ici, c’est le talent de l’artiste qui travaille au delà des représentations convenues pour glisser vers des recherches sur la mythologie, le culte du mystère, la sociologie et la philosophie. Sur l’une des bobonnes, l’artiste a gravé des fragments du discours amoureux de Roland Barthes, sur une autre, une chanson de Barbara "ma plus belle histoire d’amour c’est vous". Pour Nathalie Miellin, sa plus belle histoire d’amour ce sont ces bonbonnes dont la sémantique même est porteuse du sens qui lui a permis de s’échapper de son enveloppe, de dépasser son histoire et de trouver son écriture artistique.

Brigitte Camus, Artiste, auteure,  directrice de collection " Buffet ou la psychanalyse en signature," Editions de l’Epure.