Galerie, peinture

Vendeurs Français
Les prix peuvent être sensiblement différents sur le site officiel.

Recherche : tous les mots phrase exacte

Histoire de L'Art | Peintres A à Z | Techniques de peinture | Loisirs créatifs | Calendriers 2008
DVD / CD-ROM | Autres thèmes | Les Meilleures ventes | Les nouveautés

Histoire de l'Art > Généralités >
Le métier de peintre au Grand Siècle
Le métier de peintre au Grand Siècle

Collection : Bibliotheque des histoires Format : Broché - 397 pages / Après une longue éclipse, la peinture française du XVIIe siècle est devenue progressivement un objet familier, prisé par les chercheurs, les collectionneurs et les amateurs. On ne compte plus aujourd'hui les monographies, les catalogues d'exposition ou les interprétations subtiles de Vouet, de Poussin, des Le Nain, de Philippe de Champaigne et tant d'autres encore. Mais on sait peu de chose des conditions dans lesquelles furent produites les peintures du Grand Siècle, célèbres ou obscures. On ignore presque tout de la vie matérielle des peintres, de leur rapport au marché et de leurs moyens d'existence. Et tout de l'organisation professionnelle du métier de peintre, en dehors de l'Académie royale de peinture et de sculpture, réservée à une mince élite. C'est ce monde inconnu qu'Antoine Schnapper retrouve et fait revivre. A partir de la situation personnelle des peintres, du modeste doreur jusqu'à l'opulent Le Brun, il restitue les conditions réelles de l'exercice du métier, que masquent les règlements officiels. Il montre qu'on pouvait peindre à Paris et vendre son œuvre sans posséder les titres requis. Il analyse la gestion de la maîtrise des peintres et des sculpteurs - tantôt autoritaire, tantôt laxiste, souvent complice des contrevenants - et la diversité des patrimoines individuels. Il reconstitue enfin, pour la première fois, les prix des peintures, celles commandées comme celles disponibles sur le marché de l'offre. Cet ouvrage fait découvrir le foisonnement et la richesse d'un métier qu'une vision " académique " universellement acceptée avait trop simplifiés. Le début du règne personnel de Louis XIV voit en effet un accroissement sensible du nombre de peintres à Paris et une hausse du prix des œuvres, qui entraîne un enrichissement des peintres, enfin reconnus, à la Cour et à la ville, comme des " artistes ".


EUR 20.43 - Voir plus - Acheter en ligne

AJOUTER VOTRE AVIS SUR CET ARTICLE
AUNCUN AVIS DEPOSÉ POUR CET ARTICLE

Histoire de L'Art | Peintres A à Z | Techniques de peinture | Techniques loisirs créatifs
DVD / CD-ROM
| Autres thèmes

Livres sur Bébé

visiteurs sur le site
Powered by Victor Reny Creation Internet © 2000-2006 - Email